Collecte et Recyclage de nos bouchons de liège

Collecte et Recyclage de nos bouchons de liège

 

 

Les bouchons de liège se font de plus en plus rares car les chênes-liège dont ils sont issus disparaissent et s’épuisent. Récolter les bouchons de liège en vue de les recycler, voila une idée qui fait son petit bonhomme de chemin, désormais, le recyclage des déchets est entré dans les mœurs.

Vidéo 1

Vidéo 2

Autre lien ici

Seconde vie dun bouchonSeconde vie dun bouchon (1.01 Mo)


Les centres de récolte en France Dans le Nord  :

 

- Bachy 59 830 : Mairie de Bachy

- Bachy 59 830 : Médiathèque rue du Maréchal Foch

- Bondues 59 910 : Les Caves de Bondues (caviste) 897 Av du Général De Gaulle

- Cysoing 59 830 : le Centre Quennaumont 390 rue du Général Leclerc

- Lille 59 000 : MRES 23 rue Gosselet

- Lille 59 000 : Nature et Découvertes Galerie Grand place, place du Général De Gaulle

- Lille 59 000 : La Source 13 rue du plat

- Lille 59 000 : Conseil Départemental du Nord

- Lille 59 000 : Les Chais du Savour négociant en vin, 46,rue Négrier

- Lille 59 000 : Maison des Association 74 rue Royale

- Marquette lez Lille 59 520 : BBG market 3 rue des moissons ZAC du Haut Touquet

- Marquette lez Lille 59 520 : "CONCEPT 43"  14 Avenue Industrielle

- Sainghin en Mélantois 59 262 : Mairie de Sainghin

- Sainghin en Mélantois 59 262 : Bibliothèque pour Tous

- Sainghin en Mélantois 59 262 : Agence bancaire du Crédit Mutuel rue du Moulin

-Villeneuve d'ascq : Saveurs et saisons 270 rue des Fusillés

- Wavrin 59 136 : Vertige

- ... et peut être vous, nous fournissons le Kit de collecte

demandez la liste ... : contact@7lieux.com

ou contactez : http://www.amis-nature.org/article.php3 ?id_article=158


http://www.ecosia.org/search/images/q/collecte+bouchons+de+liege

wikipedia.org

Bouchons de liège + Recyclage = Solidarité

Dans le Perche, une opération de recyclage améliore le quotidien de personnes handicapées, et cela avec un coup de main de la Poste locale. Comment ? Jetons un coup d’oeil à ce projet éco-solidaire. Tout d’abord, il faut bien se rendre compte que le bouchon en liège est une institution en France. En tant que second pays producteur de vin en volume (devancé par l’Italie) mais premier en qualité (chauvinisme, quand tu nous tiens), la France consomme énormément de ces petits bouchons qui doivent leur nom à l’espèce de chêne à partir de laquelle ils sont fabriqués. Le leader sur le marché de la fabrication des bouchons en liège en sort 600 millions de ses chaînes chaque année. Et même si de nouvelles matières comme le plastique font leur apparition, le liège est toujours largement dominant.

Seulement, une fois la bouteille débouchée et bue, si le verre va dans la poubelle dédiée et sera recyclé, le bouchon finit dans le bac classique et a de grandes chances de finir ses jours incinéré ou enfoui. L’association « Les bouchons du coeur de Normandie » entre alors en scène et se propose de récupérer ce type particulier de déchet et de les recycler en panneaux d’isolation qui pourront servir dans le secteur de la construction. Ou quand le recyclage favorise les économies d’énergie.

Puis un jour, dans un centre courrier de Rémalard, dans le Perche, les employés décident de collecter les bouchons de liège du coin pour venir en aide à deux de leurs collègues en situation de handicap, et arrivent à améliorer leur quotidien. L’une des deux personnes concernées se voit ainsi offrir un « télé-agrandisseur » pour l’aider à surmonter son handicap visuel. Le responsable des Bouchons du coeur de Normandie voit alors dans La Poste un ambassadeur de choix et essaie de développer son réseau de collecte aux autres centres postaux, mais aussi aux mairies ou aux magasins. En trois ans d’existence, l’association a déjà réussi à récolter 30 tonnes de bouchons en liège, et a offert récemment un trentième fauteuil électrique. C’est à nous tous qu’il incombe de continuer à la faire vivre.

Notons par ailleurs que si le concept des Bouchons du coeur ne vous est pas inconnu, c’est parce qu’il se rapproche de celui des Bouchons d’amour, créée à l’initiative de Jean-Marie Bigard, qui se charge elle de récolter les bouchons en plastique des bouteilles, pour les faire recycler en palettes et permettre elle aussi l’acquisition de matériel pour les personnes handicapées, ainsi que des participations à des opérations humanitaires ponctuelles.

Finalement, nos déchets ne sont pas si inutiles que cela...

Benjamin . 01/11/2013

Source : http://www.univers-nature.com/actualite/bouchons-de-liege-recyclage-solidarite-64579.html



 

Le liège : qu’est-ce ?

Le liège est récolté à partir de l’écorce du chêne-liège qui est originaire des régions méditerranéennes (Espagne, Portugal, Corse). C’est un matériau qui est disponible de manière limitée. L’écorce enlevée se régénère très lentement : après la plantation d’un arbre, il faut attendre 25 ans pour en récolter l’écorce une première fois. Ensuite, il faudra dix nouvelles années à l’arbre pour faire une écorce à nouveau utilisable. Vu la demande croissante de ce matériau, les producteurs raccourcissent régulièrement le délai, ce qui a pour effet, depuis 1992, de provoquer l’envahissement des vergers de chênes-liège par un champignon nuisible à l’arbre.

Où emploie-t-on le liège ?

Le liège est principalement utilisé pour la fermeture des bouteilles de vin, cidre, champagne,... (± 180 millions de bouchons par an en Belgique). Depuis plusieurs années, il est également employé dans le bâtiment. C’est un très bon isolant thermique et acoustique, il est insonorisant. Le liège est également utilisé pour la fabrication de semelles de chaussures, bouées de sauvetage, sous-plats,...

À l’heure actuelle, on l’emploie de plus en plus pour la fabrication de dalles pour le revêtement des sols et des murs.

Caractéristiques techniques

Le liège est à la fois un bon isolant acoustique et thermique : 2 cm de liège isolent du froid aussi bien que 7 cm de bois de pin ou 43 cm de briques (selon la norme DIN 4103 : environ 0,045 kgcal et 18 dB). Il résiste très bien au feu (selon la norme DIN 4102 : classe B2) et est antistatique (il ne retient pas les poussières). Il est souple, élastique et imperméable. Sa densité est de 0,24 kg/dm3.

Le recyclage

Le liège récupéré est stocké puis broyé en granulés qui sont utilisés comme isolant en bioconstruction à l’état naturel ou chauffés. Chauffé, le liège se dilate. Chauffé sous pression, il libère ses propres résines et les granulés peuvent ainsi se souder les uns aux autres pour former des plaques. Les granulés sont versés entre les chevrons de planchers et les plaques sont placées entre les murs de briques et de blocs ou en sous-toiture, comme isolant naturel.

Pourquoi récolter les bouchons en liège ?

- • À la poubelle, le liège se décompose mal, alors qu’il peut être intéressant réutilisé.
- • Par le réemploi du liège, on peut sensiblement éviter des problèmes écologiques dans les vergers de chêne-liège.
- • Récolter les bouchons en liège est une participation active à la réduction des déchets.
- • Parmi les matériaux recyclables, il se laisse broyer en granulés sans perdre de sa qualité.

Récolter : oui, mais quoi ?

- • bouchons de bouteilles
- • panneaux muraux
- • revêtements de sols
- • semelles de chaussures
- • sous-plats
- • ... et tout autre article en liège
- • Attention : uniquement du liège, sans métal, cuir, bois ou autre.

Les centres de récolte en Belgique

Certaines écoles, des magasins, des grandes surfaces, quelques associations telles que Les Amis de la Terre, Nature & Progrès,... récoltent les bouchons en liège. Pour obtenir la liste des centres de récolte situés près de chez vous, cliquez sur la carte de Belgique ci-contre puis cliquez sur votre commune ou sur une commune avoisinante.

http://www.lepetitliege.be/cdr/index.html Nous souhaitons élargir au maximum notre initiative de récolte et cherchons des personnes intéressées dans toutes les provinces, régions, villes, villages,..., qui accepteraient d’être un centre de récolte. Quel est le but du "petit liège" ?

Par la transformation du liège récupéré, jusqu’à l’utilisation en bioconstruction, "le petit liège" veut créer de l’emploi et mettre sur pied une petite unité de production à finalité sociale.

Article issu de :

Geert BOGAERT Récyclage de liège et paraffine De Vlaspit asbl Basilieklaan 53 3270 SCHERPENHEUVEL

Tel. 013 78 46 34 GSM 0476 44 93 84

lepetitliege@devlaspit.be

www.devlaspit.be

  • 11 votes. Moyenne 2.91 sur 5.